Scanne-moi si tu peux !

"Blade Scanner" raconte l’histoire de l’inspecteur John Doe, lancé à la poursuite d'un criminel notoire qui se cache dans les tunnels tentaculaires d’une grande ville futuriste. John et son équipe doivent naviguer dans ce labyrinthe complexe et dangereux, tout en cartographiant leur progression avec leur MS-96 pour éviter de se perdre. Ce film n'est pas présenté actuellement au Festival de Cannes pour la simple raison qu'il n'existe pas. Cependant, l'utilisation d'un scanner laser mobile dans la production cinématographique pourrait apporter une dimension fascinante, en mettant sa technologie au service de la fiction de manière innovante et captivante. Voici quelques idées de scénarios dans lesquels un scanner mobile polyvalent comme le Viametris MS-96 pourrait jouer un rôle efficace.

Repérage des lieux de tournage

Cette tâche essentielle implique souvent de rechercher des endroits qui correspondent parfaitement à la vision artistique du projet tout en respectant les contraintes logistiques, budgétaires et réglementaires. L’utilisation du MS-96 pourrait permettre de capturer des données précises sur les lieux de tournage potentiels, facilitant ainsi la planification des scènes pour les réalisateurs et le travail en amont des équipes de production.

Marketing & Promotion

En combinant le mobile scanning avec la technologie de réalité augmentée, les réalisateurs pourraient créer à partir des données des expériences cinématographiques interactives et offrir du contenu augmenté aux spectateurs, dans le cadre d’actions de marketing promotionnelles du film. Le spectateur pourrait par exemple être projeté dans dans un décor naturel de film, via un casque VR et devenir le héros d’une scène de film par exemple.

Reconstitution historique

Le mobile mapping pourrait aider à recréer avec précision des environnements historiques. En scannant des ruines, un ancien champ de bataille devenu un espace naturel, les cinéastes pourraient utiliser des données cartographiques pour reconstruire numériquement le relief ou l’environnement de villes anciennes ou de batailles historiques, offrant ainsi une perspective réaliste aux spectateurs.

Scénarisation

Les outils de mobile scanning peuvent être utilisés pour prévisualiser des scènes complexes ou des séquences d’action avant le tournage réel. Cela permettrait aux réalisateurs de planifier les mouvements de caméra et les effets spéciaux avec une précision accrue, économisant ainsi du temps et des ressources pendant la production.

Développer un tourisme cinématographique virtuel

Le « ciné-tourisme » ou « tourisme cinématographique » est une forme de tourisme où les voyageurs visitent des lieux de tournage de films et de séries télévisées. Et le phénomène prend de plus en plus d’ampleur avec un réel impact économique. D’après une étude du Centre national de la cinématographie (CNC) sur le « ciné-tourisme » publiée en janvier 2024, 8 touristes étrangers sur 10 ont exprimé le désir de visiter Paris après avoir regardé une fiction tournée dans la capitale française. Les acteurs du tourisme pourraient s’emparer du phénomène pour développer des offres commerciales virtuelles, meilleures en termes de bilan carbone et accessibles au plus grand nombre, et ainsi éviter l’impact néfaste du surtourisme. C’est meilleur pour la planète mais évidemment moins fun pour les selfies…

Effets spéciaux et post-production

Le MS-96 pourrait révolutionner la post-production en permettant une capture de données 3D extrêmement détaillée des environnements, facilitant ainsi l’intégration des effets spéciaux. Les équipes de post-production pourraient utiliser ces données pour créer des effets visuels plus réalistes et immersifs.

point_cloud_Blender
Point cloud in Blender ©

Sécurité sur les plateaux de tournage

En fournissant une cartographie précise des lieux de tournage, le MS-96 pourrait aider à identifier les risques potentiels et à planifier des mesures de sécurité plus efficaces, contribuant ainsi à la sécurité générale des équipes de tournage.

Documentaires et reportages

Au-delà de la fiction, le MS-96 pourrait être utilisé pour la production de documentaires et de reportages nécessitant des représentations précises et immersives de lieux historiques, naturels ou urbains. Cela offrirait aux spectateurs une expérience plus riche et informative.

En intégrant le scanner laser mobile MS-96 dans la production cinématographique, l’industrie pourrait non seulement améliorer l’efficacité et la créativité des réalisateurs, mais aussi offrir aux spectateurs des expériences visuelles inédites. Et ça, ce n’est pas de la fiction !

LinkedIn
Facebook
Twitter

Vous souhaitez échanger sur vos cas d'usages ?